• Gazetophile 6 numéros
  • Gazetophile numéro 6, Adolphe Thiers, 1903 la course automobile Paris-Madrid
  • Les feuilles volantes de la conquête de l'air à travers le Petit Journal
    Les feuilles volantes de la conquête de l'air
    47 anées de conquête de l'air à travers le Petit Journal,
    une parution Editions Limitées, sortie 2017.
  • Gazetophile numéro 4, La course d'aéroplane du Petit Journal, Paris-Rpme-Turion
  • Supplément illustré du Petit Journal
    Supplément illustré du Petit Journal
    Un extraordinaire témoignage du monde d’avant ...,
    cette consultation est libre d'accès.
  • Paris, rue Lafayette et le Petit Journal
    Paris, rue Lafayette et le Petit Journal
    Les cartes postales du Petit Journal,
    le journal, fabrication, distribution, concours, publicité.
le supplément illustré du petit journal

Vive la chromotypo !

Hippolyte Marinoni était en avance sur son temps. Au siècle du papier et de l’encre noire, il a vu venir celui de l’image et de la couleur. L’actualité criarde qui nous sollicite au quotidien l’aurait fait sourire, lui qui voulait frapper les esprits par des représentations non pas réalistes, mais sur-réalistes avant la lettre, magnifiant le fait-divers pour en tirer l’expression des phantasmes et des peurs de son siècle.

Signe des temps : Hippolyte Marinoni n’était pas un journaliste, mais un technicien de la presse. Le premier numéro du Petit Journal est sorti sans lui, sous le Second Empire, le 1er février 1863. Son fondateur, Moïse Polydore Millaud, cherchait à toucher les couches populaires en leur proposant un quotidien facile à lire et bon marché : il invente le « journal à un sou », c’est-à-dire à cinq centimes, expédié en province par le chemin de fer. Mais ce n’est encore qu’un quotidien purement typographique, imprimé à la feuille. Moïse Millaud s’éteint le 12 octobre 1871 et Le Petit Journal lui survit. Le titre est repris en 1873 par Émile de Girardin, l’ami de Victor Hugo, mais aussi l’associé de cet Hippolyte Marinoni qui va révolutionner la presse populaire : avec son gendre Désiré Cassigneul, actionnaire et imprimeur attitré du quotidien, celui-ci met au point des rotatives perfectionnées qui permettent de maintenir le prix de vente à un sou, et en particulier la « machine chromotypographique » par laquelle Le Petit Journal va pouvoir publier un supplément illustré hebdomadaire, paraissant en fin de semaine. La première livraison, le 29 novembre 1890, diffuse très sagement le portrait officiel du Président Carnot, mais bientôt les scènes spectaculaires ou sanglantes vont s’afficher à la « une ».

« Les moyens nouveaux dont nous disposons nous permettaient d’ailleurs de faire ce qui n’est au pouvoir d’aucun autre journal », annonce fièrement la rédaction dans le numéro du 20 décembre 1890.

« Grâce à la machine chromotypo, que vient d’inventer M. Marinoni et qui a révolutionné la presse, nous donnons l’impression vraie des choses, la couleur ajoutant la vie elle-même aux incidents que nous reproduisons. » Le succès est immédiat : pour la première fois, un quotidien français dépasse le tirage mythique du million d’exemplaires !

Les anciens « canards », ces feuilles à sensation que les colporteurs diffusaient autrefois dans les campagnes, renaissent ainsi à l’ère industrielle, grâce au talent de dessinateurs de presse dont le plus remarquable est sans doute Henri Meyer, qui a aussi illustré Un Capitaine de quinze ans de Jules Verne. Certaines de ses compositions, comme l’arrestation de Ravachol, sont entrées dans les livres d’histoire, au point que nous ne voyons plus la scène autrement que dans le Supplément illustré. La « une » et la dernière page offrent chaque dimanche aux Français – et quelquefois le samedi – deux grandes images en couleurs, qui retracent de manière frappante les événements de la semaine. Certains numéros, à partir de 1893, comportent une troisième gravure en pages intérieures, si bien que, de 1890 à 1914, ce sont plus de deux mille cinq cents dessins qui retracent toutes les folies, toutes les frasques de la Belle Époque. Plus faible pendant la Grande Guerre, quand la censure sévit, déclinant quand ses concurrents se mettent à la photo, Le Petit Journal dégringolera doucement jusqu’en 1944, quand l’ombre de ce qu’il fut est frappée d’une mesure d’interdiction pour avoir collaboré.

Il en reste, dans les malles, les greniers, les brocantes, un extraordinaire témoignage du monde d’avant… Ce fantastique imagier est maintenant en ligne, à la disposition des historiens, des curieux, des amoureux de la Belle Époque : Hippolyte Marinoni aurait aimé Internet.

Par Bruno Fuligni
Ecrivain, historien, auteur de :
Les Frasques de la Belle Époque (Albin Michel, 2012)

Les feuilles volantes de la conquête de l'air, editions-limitees.com
les feuilles volantes
de la conquête de l'air
Parution en 2017
Atelier reliure Sanary sur mer 83110
Atelier de restauration
livres anciens
Ouverture atelier : Janvier 2017

Promotion du Petit Journal

Objet du Petit journal

Régulièrement le Petit Journal édite des primes, des affiches décrivant l'époque, l’actualité ou l’événement , des affiches afin d'encourager la lecture d'un roman publié en épisodes, des objets promotionnels, des diplômes et médailles, récompense prisée des nombreux concours qu’il organise.

  • Pendules et montres à gousset
  • Primes & affiches
  • Diplômes & médailles
  • Objets de travail ou promotionnels

Afin d'agrémenter ce site, nous sommes continuellement à la recherche de documents, objets promotionnels ou insolites, affiches, etc..., en raport ou mentionnant le Petit journal. N'hésitez pas à nous contacter.

Sylvain Sorieul

Numérisations récentes

N° 579 paru le Dimanche 22 Décembre 1901
VERCINGÉTORIX EN AUTOMOBILE

N° 527 paru le Dimanche 23 Décembre 1900
LA PREMIÈRE FEMME-AVOCAT - PRESTATION DE SERMENT DE MME PETIT

N° 1004 paru le Dimanche 13 Février 1910
DANS UN ÉLAN GÉNÉREUX, PARIS ET LA FRANCE ONT SECOURU LES INONDÉS

Les personnages du Petit Journal

Vendeur du Petit Journal - 1870
Vendeur Petit Journal 1870
Photo : Thevenot
Timothée Trimm - 1870
Timothée Trimm - 1870
Le journal à un sou - Photo : B. Braquehais
Vendeur de Petit journal
Vendeur Petit journal
Photo : Laplace
Vendeur de Petit journal
St germain des Fossés
Le porteur du Petit journal, Gobert

Prochaine parution, 2017,
« Les feuilles volantes de la Conquête de l'air »

Conquête de l'air du Petit Journal

« Les feuilles volantes de la conquête de l'air » à travers le Petit journal.
Une publication des Editions Limitées, commercialisation septembre 2017.

Une vision des temps futurs. — L'homme conquérant du ciel. — Les précurseurs : Ader, Lilienthal, Pilcher. — Les Wright. — L'école française d'aviation. — Edison. — L'opinion de Charles Richet. — A propos de la tentative de Latham. — Les traversées maritimes en ballon. — Blanchard. — Pilâtre de Rozier et Romain. — Les voyages de Lhoste. — Le raid de M. de la Vaulx. — Par-dessus les glaces. — L'expédition d'Andrée. — Le dirigeable et l'aéroplane mèneront-ils l'homme au pôle ? — Blériot, en 28 minutes il a franchi le Pas-de-Calais ...

Début des souscriptions Avril 2017.

Pour être informé de nos parutions, n'hésitez pas à nous indiquer votre adresse email.    

Merci, votre inscription a bien été enregistrée !

Conquête de l'air,
les numéros du Petit Journal

N° 636 paru le Dimanche 25 Janvier 1903
EXPÉRIENCES D'AÉROSTATION À TRAVERS LE SAHARA

N° 811 paru le Dimanche 03 Juin 1906
LA FÊTE DES SAPEURS-POMPIERS DE SEINE-ET-OISE, A RAMBOUILLET

N° 35 paru le Samedi 25 Juillet 1891
MORT D'UN CRIMINEL - TUÉ PAR LES GENDARMES

N° 547 paru le Dimanche 12 Mai 1901
LE DRAME DE CORANCEZ