Numérisations récentes du Petit Journal

Derniers ajouts

De nouvelles numérisations du supplément illustré du Petit journal sont ajoutées régulièrement à cette collection. Si vous souhaitez la numérisation prioritaire d'un numéro, n'hésitez pas à nous contacter.

  Nous contacter



27 ème  Année
Dimanche 02 Janvier 1916
Numéro  1306
BONNE ANNÉE, PETITE SOEUR D'ALSACE !

Cette page, d'une composition si touchante et si simple, a un sens symbolique qui n'échappera pas à nos lecteurs.
Ce bel officier qui embrasse la jolie Alsacienne en formant son vœu de bonne année, c'est la France elle-même, la France armée et confiante qui exprime le souhait de tous, le souhait du retour définitif de la province fidèle à la mère patrie.
Et de quel cœur elle l'accueille ce vœu, la jolie Alsacienne.
Il n'a jamais cessé d'être le sien. Dans toutes les villes, dans toutes les campagnes d'Alsace, l'amour de la France est resté toujours ardent, toujours vivant.
Loin d'effacer les souvenirs du passé, les quarante-quatre années de l'occupation étrangère n'ont fait que les affermir dans tous les cœurs alsaciens.
Un de nos confrère qui y fit, il y a quelques années, une longues enquête, en donnait, au retour, maintes preuves :
« J'ai fréquenté, disait-il, des Alsaciens de toutes les classes, dont plusieurs étaient soldats, des paysans, et j'ai constaté avec le plus grand bonheur que l'Alsacien est resté le même. Jusque dans le plus petit village, les traditions françaises se sont conservées... »
Ces traditions, l'Alsace y fut de tout temps fidèle. Aux Allemands qui prétendaient que l'âme de l'Alsace est d'essence germanique, un Alsacien répondait :
— Voici la preuve qu'elle est d'essence française : l'Alsace a donné à la France un nombre incalculable de grands hommes et de soldats illustres. Au contraire, durant près d'un demi-siècle d'occupation, elle n'a pas donné un grand homme à l'Allemagne.
Comme l'observe justement notre collaborateur Emile Hinzelin, « En Allemagne, les Alsaciens et les Lorrains n'ont rien à faire. Ils le sentent avec tristesse mais non sans fierté. » Tandis que toutes les traditions, tous les liens de l'histoire les rattachent à la France.
« Le sang alsacien et le sang français dit encore Hinzelin, ont coulé ensemble pour la protection du sol, pour la gloire de la patrie. si le mot inoubliable a un sens, c'est quand il s'applique à de tels souvenir... »
On conçoit par là l'enthousiasme qui a soulevé les populations alsaciennes à l'apparition de nos troupes, et la ferveur avec laquelle elles attendent le retour définitif dans le giron français.

Calendrier 1916
Engins de tranchée

Comme l'an dernier, nous offrons a nos lecteurs un superbe calendrier artistique, dont les illustrations ne sauraient manquer de les intéresser vivement.
C'est le rôle de l'almanach et du calendrier de refléter chaque années les préoccupations générales et de s'inspirer des sujets qui passionnent le sentiment populaire à l'heure de leur publication.
Nous avons donc demandé à notre dessinateur de reproduire dans celui que nous publions quelques types de notre vaillante armée, quelques pages de la glorieuse histoire qu'elle inscrit en traits d'héroïsme et aussi quelques détails de la vie de tranchée telle que la mènent nos admirables poilus.
Ainsi, ce calendrier sera le vivant souvenir des jours où la France marchait vers la victoire.