Numérisations récentes du Petit Journal

Derniers ajouts

De nouvelles numérisations du supplément illustré du Petit journal sont ajoutées régulièrement à cette collection. Si vous souhaitez la numérisation prioritaire d'un numéro, n'hésitez pas à nous contacter.

  Nous contacter



10 ème  Année
Dimanche 15 Janvier 1899
Numéro  426
LE RÉVEIL DE VACHER

L'abominable Vacher a été exécuté ; la société l'a non pas puni, le châtiment ne serait pas équivalent à ses crimes, elle l'a supprimé, elle s'est délivrée de lui; c'est ce qu'elle avait de mieux à faire. Si, écoutant certains philanthropes, on avait enfermé Vacher, il est bien probable qu'il se serait évadé et de nouveaux crimes auraient été commis.
Au reste, les âmes sensibles et inquiètes se peuvent rassurer. vacher simulait la folie; il était parfaitement responsable de ses actes. L'examen, après sa mort, de son cerveau a fait reconnaître que sa raison était entière.
Quoi qu'on en ait dit je ne crois pas, d'ailleurs, qu'il ait conservé de grandes illusions sur le sort qui l'attendait.
A son réveil, il a bien encore essayé de prononcer quelques paroles de mysticisme incohérent, mais reconnaissent bien vite que c'était inutile et qu'il n'était plus temps, il a repris le langage ordinaire.
Par exemple, lorsque le fourgon qui le transportait est arrivé sur la place de Bourg où devait avoir lieu le supplice, il a refusé de descendre ; couché à plat ventre, il criait : — Portez-moi si vous voulez, je ne bouge pas !
Les aides l'ont descendu la tête la première et l'on porté ainsi sur la planche.
L'exécution de Vacher a été la dernière du bourreau Deibler à qui son fils succédera désormais.

Catastrophe d'Airolo

M. Iglesias a été reçu à Paris avec autant d'égards que si le territoire qu'il gouverne avait occupé dix fois plus de place sur la carte.
Le président de la république l'a reçu, lui a fait visite, a donné un dîner en son honneur, de plus, on l'a officiellement promené à travers Paris.
M. Iglesias, dont l'esprit est très ouvert et la culture intellectuelle remarquable, a pris grand plaisir à tout ce qu'il a vu.
Il rentrera dans son pays enchanté de nous et certains prétendent qu'à un moment donné cela pourrait bien nous être utile.

Catastrophe d'Airolo
dans les régions montagneuses, il arrive qu'on s'extasie en voyant d'énormes rochers qui semblent ne tenir à rien.
Ils tiennent parfois à bien peu de chose, et au lieu d'admirer, on ferait souvent beaucoup mieux de se garer.
On admirait ainsi le Sasso-Rosso, un magnifique rocher qui s'élevait au-dessus d'Arioso, à la sortie du tunnel du Saint-Gothard.
Or le beau rocher s'est détaché dernièrement de la montagne, entraînant avec lui une masse de 300.000 mètres cubes.
trois malheureux, qui n'ont pas eu le temps de se sauver, ont été écrasés ; une bonne partie du village a été rasée, et le feu a pris à l'hôtel, à la suite du bouleversement.
Il est bon d'ajouter que les ingénieurs, appelés peu auparavant à se prononcer sur le danger qui pouvait menacer les habitants d'Arioso, avaient tous déclaré qu'il n'y avait absolument rien à craindre.