Numérisations récentes du Petit Journal

Derniers ajouts

De nouvelles numérisations du supplément illustré du Petit journal sont ajoutées régulièrement à cette collection. Si vous souhaitez la numérisation prioritaire d'un numéro, n'hésitez pas à nous contacter.

  Nous contacter



10 ème  Année
Dimanche 29 Octobre 1899
Numéro  467
ÉVÉNEMENTS DU TRANSVAAL - LES PREMIERS PRISONNIERS ANGLAIS

Avec une patience dont quelques journaux anglais eux-même se sont divertis, les Boers ont attendu que tout espoir de pacification fût entièrement perdu.
Leur intérêt pourtant était d'attaquer le plus vite possible pour conquérir de sérieux avantages avant l'arrivée des renforts anglais.
Néanmoins, il y peu de jours seulement qu'ils se sont mis en campagne.
Il est très difficile de se fixer sur les résultats obtenus déjà par eux, car toutes les nouvelles passent par la voie anglaise et nous ne saurons que ce qu'il plaira à nos voisins.
On sait néanmoins que les Boers se sont emparés d'un train blindé, dont le chargement en munitions était si important que, malgré le risque, le lieutenant Nesbitt, qui le commandait, l'avait lancé à travers un territoire qu'il savait occupé par l'ennemi.
Le train, que l'on avait fait dérailler, a été anéanti par les Boers et ceux qui le montaient ont été fait prisonniers et emmenés comme l'indique notre gravure.

Grave accident aux chantier de l'Exposition

Le pavillon des armées de terre et de mer joue véritablement de malheur.
on sait qu'il fut un instant question de ne point construire ; on jugeait dangereux f'exposer les secrets de notre armement.
Depuis, l'on construisait le pavillon qui vient d'être le théâtre d'une importante catastrophe.
Elle s'est produite dimanche, par grand bonheur, car sans cela les victimes eussent été beaucoup plus nombreuses.
la charpente, longue de cinquante mètres sur onze environ, s'est tout à coup effondrée avec un terrible fracas, entraînant la chute d'une trentaine d'hommes.
Neuf ont été sérieusement blessés, mais heureusement aucun n'est mort.
Espérons que ce malheur instruira les constructeurs et que nous n'aurons plus à déplorer de semblable catastrophe.