La Conquête de l'Air du Petit Journal

La Conquête de l'Air

Prochaine parution, « Les feuilles volantes de la conquête de l'air » à travers le Petit journal.
Une publication des Editions Limitées, tirage limité, numérotés, commercialisation en avril 2016.


La Conquête de l'Air : 42 Numéros



Conquête de l'air du Petit Journal

24 ème  Année
Dimanche 05 Octobre 1913
Numéro  1194
LA MÉDITERRANÉE TRAVERSÉE EN AÉROPLANE - ROLAND GARROS

Roland Garros, le triomphateur de cette épreuve sensationnelle
Horace disait qu'il avait fallu un cœur bardé d'un triple airain à celui qui, le premier, s'était confié aux flots sur un frêle esquif ; qu'eût-il pensé de ceux qui osent les affronter en passant par dessus, dans un esquif plus frêle encore ?
Ceux-là sont dignes, pour leur audace, de l'admiration de tous. c'est un Français, Blériot, qui le premier réussit, en 1909, la traversée de la Manche en aéroplane. c'est un Français encore, Roland Garros, qui vient d'accomplir en moins de huit heures la traversée de la Méditerranée de Saint-Raphaël à Bizerte.
Là où il y a deux ans, le lieutenant Bague avait échoué, Garros a pleinement réussi. Sa tentative heureuse ouvre des voies nouvelles à l'aviation.
Roland Garros est l'un de nos aviateurs les plus populaires. né à Saint-Denis, dans l'île de la Réunion, en octobre 1888, il fit son apprentissage sur une « demoiselle » Santos-Dumont en 1910, et conquit rapidement son brevet de pilote. Il partit alors pour l'Amérique, où il fit une tournée d'exhibition aux Etats-Unis et au Mexique.
En 1911, sur un Blériot, il participa aux courses de Paris-Rome, organisée par le Petit Journal, et de Paris-Madrid. Il fut l'un des vainqueurs du Circuit Européen.
En 1912, il gagna, sur le Circuit d'Anjou, en volant dans la tempête, le grand prix de l'Aéro-Club de France. plusieurs fois recordman du monde de l'altitude, il fit, de tunis à Rome, un admirable voyage avec la traversée de Tunisie en Sicile. Ses prouesses aériennes sont dignement couronnées par l'admirable épreuve qu'il vient d'accomplir.

Le défilé des vieux costumes en Hollande

Pour célébrer l'anniversaire de l'Indépendance des Pays-Bas, les Hollandais, entre autres solennités, ont eu l'idée charmante de faire défiler sous les yeux de la reine tout un cortège de représentants des diverses provinces, vêtus des anciens costumes du pays.
Ce fut un spectacle du plus prodigieux pittoresque.
« Il comprenait », dit un de nos confrères qui en fut le spectateur émerveillé, environ cinq cents personnes, soit deux cent cinquante couples appartenant aux provinces du Nord et du Sud de la Hollande, de la Zélande, du Limbourg hollandais, de la frise, d'Utrecht, de Groningue, de Dreuthe, du Brabant hollandais, de Walscheren, du Beveland, etc. Plusieurs groupes étaient conduits par le bourgmestre du village, le médecin ou le pasteur coiffés de tricornes ou de tromblons, en culottes courtes, vastes redingotes, gilets à fleurs, à boutons de filigrane d'argent, boucles de souliers, chaînes et breloques d'argent, d'un admirable travail ancien et des figures énergiques, à moustache rasée avec un petit collier de barbe, des têtes à la Krüger.
« il faudrait plusieurs volumes pour décrire par le menu, et cela en vaudrait lapine, toutes les formes si variées, si diverses des coiffures, des fichus, des bijoux, des corsages, des jupes même, que portent les femmes et où il y a tant de richesses, tant d'art, tant de notes expressives.
Beaucoup de ces accoutrements portés par la première femme venue seraient d'une cocasserie irrésistible, mais ils s'adaptent si exactement au caractère des physionomies, aux manières d'être de ces gens que plus ils nous sembleraient disgracieux ailleurs, plus ils sont beaux ici... »
et la fête se termina par des chants populaires er des danses d'autrefois.
Heureux pays que celui qui sait ainsi garder pieusement le respect des costumes et des traditions du passé !